L’épinard, un légume d’hiver

L’épinard un légume d’hiver

Un légume d’hiver : les épinards

Les épinards sont trop souvent laissés de côté par les jardiniers. Pourtant, « le spinacia oleracea » est riche en vitamines A B2 C et E. Il est aussi très riche en fer et calcium. Sans oublier le phosphore, magnésie, potassium. L’épinard à beaucoup de propriétés : fortifiant, reminéralisant, A l’automne, les épinards ne monteront pas en graines aussi rapidement qu’au printemps. D’ailleurs, on préfèrera la tétragone. De plus, les semis de l’automne donneront jusqu’au printemps suivant (pour peu qu’on les protège durant les périodes très froides).

L’épinard est un légume gourmand et à croissance rapide. Le sol doit être ni trop acide ni trop alcalin, sain, riche, frais et bien amendé.

L’épinard a horreur de la sècheresse. La culture de celui-ci en arrière saison est justifiée.

Il supporte assez bien la gelée mais craint la forte humidité. On peut lutter contre l’humidité persistante en pratiquant la culture sur billons.

La durée végétative d’une graine est d’environ 5 ans, mais ne dépassez pas 2 ans.

On sème donc les épinards en rayons espacés de 25 à 30 cm et profonds de 2cm. Pensez à plomber au râteau. 1 gramme de graine suffit pour 1m linéaire.

Après la levée des graines d’épinards au bout de 4 à 6 jours, il est conseillé d’éclaircir tous les 10 à 13 cm afin d’obtenir des plants plus vigoureux et résistants.

Les semis de printemps  et d’été ne sont pas recommandés car l’épinard mont à graines trop vite. Choisissez de semer entre le 15 août et 15 octobre. Vous pourrez ainsi récolter 2 fois à l’automne et 1 fois au printemps.

Il existe des variétés intéressantes comme le Monstrueux de Viroflay, Géant d’hiver etc…

Les ennemis des épinards sont :

  • les vers blancs (larves de hannetons)
  • les vers gris (chenilles de noctuelles)
  • les courtilières
  • limaces et escargots
  • larve de mouche de betterave
  • l’anguillule des racines (heterodera) qui entraine des renflements sur les racines de les épinards qui finissent par jaunir et dépérir. La solution est l’arrachage et la destruction.
  • le puceron blanc du chou et le puceron noir des fèves.

Les maladies :

  • la fonte des semis due à l’humidité excessive (champignon responsable : Pythium ultimum). Eviter de semer sur une terre fraîchement fumée.
  • Le pied noir est similaire à la fonte des semis.
  • Le mildiou (peronospora spinaciae) est très difficile à traiter sur les feuilles d’épinards. Choisissez des variétés résistantes au mildiou
  • La jaunisse est une maladie transmise par le puceron blanc du chou et puceron fris du pêcher.
  • La chlorose est due à un manque de manganèse, de magnésie, de fer. Cela peut évoluer en mosaïque du feuillage.

Les utilisations des épinards :

La récolte se fait au fur et à mesure des besoins.

Les feuilles de 8 cm la taille minimum. Il faut attendre 1 à 2 mois après les semis. Pour prélever les feuilles, il faut pincer les pétioles et éviter de sacrifier la rosette  au cœur de la plante. Ainsi, on suscite une nouvelle feuillaison.

Comme les légumes verts les feuilles d’épinards doivent être lavées sérieusement sans faire tremper trop longtemps (les qualités s’estomperaient).

La cuisson des feuilles se fait dans une bouillante, en quantité suffisante et salée pendant 7 à 8 minutes. L’eau de cuisson n’est pas utilisable.

Il faut égoutter les feuilles et laisser refroidir.

Cette entrée a été publiée dans Les épinards pour l'hiver. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.