Le plant de pomme de terre

Les plants de pomme de terre

La qualité et la technique d’utilisation du plant de pomme de terre conditionnent énormément le rendement de vos cultures.

Logiquement, le rendement est indissociable du nombre de tige au m2, donc au nombre de germe du plant. En effet, un germe donnera naissance à une tige qui se ramifiera.  Le nombre de tige s’oppose au calibre des tubercules récoltés. On sait que le nombre de tubercules varie en fonction du nombre de tige mais leur grosseur varie à sens inverse.

plant de pomme de terrePlant de pomme de terre

Il faut savoir que pour un plant donné, le nombre de germes utiles est lié aux condition de conservation de ce tubercules. Il a été établi que la germination qui suit la récolte des plants est aléatoire. De ce fait, on ne plantera jamais les plants de l’année pour la récolte de fin d’année mais plutôt des plants de l’année précédente. Une période de repos végétatif est obligatoire. On parle de période de maturation ou incubation. Une température plus élevée, pendant la durée hivernale, accélère cette phase.

Tubercule flétri, mauvais rendementTubercule flétri avec boulage des germes

Cette incubation qui dure quelques mois, peut conduire en cas de chaleur élevée au « boulage » ou tubérisation anticipée. On voit apparaitre des tubercules sans faire de tige ni de feuille. Ce phénomène est irréversible et indépendant de la germination.

La germination fait partie de l’incubation. On distingue une phase lente, puis une phase rapide et la dernière est au ralenti.  Le stade final de l’incubation est alors atteint.

Pour les pommes de terre destinée à la consommation, il faudra procéder à trois égermages consécutifs. Le premier égermage aura lieu sur les germes ayant démarré lentement, un deuxième s’appliquera sur les germes sortis rapidement et un troisièmes sur germes lents et faibles.

Pour les plants à planter, il faudra surveiller les conditions de conservation.

  • Pour un local chaud: Le premier germe qui apparaît exerce une dominance apicale (inhibition sur les autres germes). Si on plante ce tubercule avec cet unique germe on obtiendra qu’une seule tige, donc peu de tubercules. Pour un meilleur rendement, il convient d‘égermer le premier germe le plus tôt possible. Tous les autres germes pourront sortir. Il ne faut pas égermer une deuxième fois car la troisième génération de germe est très peu productive.germe à supprimer
  • Pour un local frais: On parle d’une température de 2 degrés pendant plusieurs mois. Tous les germes sont dits « latents » ou « dormants ». Puis, lorsque les plants sont exposés à une température plus élevée, tous les germes poussent en même temps. Plus un germe est évolué, plus il fournira du feuillage et sa tubérisation sera précoce. Attention, la perte de feuillage nourricier entraine une chute du rendement supérieur au gain dû à la précocité de formation  des tubercules. N’attendez pas que les germes soient trop incubés (vieux).Tubercule idéal à planter

Noter toutefois, que certaines variétés de pomme de terre ne supporte pas l’égermage ( Belle de Fontenay, Stella, Viola, Ratte, Rosalie, Bea).

Le stade de la tubérisation est la dernière phase. C’est à dire que le plant et le feuillage sécrètent des substances favorables à cette tubérisation. La tubérisation trouve son plein régime par jours courts (printemps ou automne) et par température basse. Les jours longs et chauds favoriseront le développement des feuilles indispensables à la croissance des tubercules. Cet équilibre est à mettre en lien avec les différentes variétés proposées.

Pour résumé, il convient de planter assez tôt les variétés tardives, sinon, vous aurez plus de feuillage que de tubercules. Les variétés précoces ou hâtives seront plantées sensiblement à la même période. On les préservera des excès de chaleur et de sécheresse.

Les exigences de la pomme de terre sont

  1. un sol sain, préparé, émietté et réchauffé.
  2. 3 à 5 mm d’eau par jour
  3. de l’Azote dans une juste mesure.
  4. Une fumure du sol (le phosphore est recherché).
  5. Planter fin mars ou début avril.
  6. Une profondeur de plantation de 15 à 18cm sous le sommet de la butte en terre franche.
  7. Une profondeur de plantation de 10 à 12 cm en terre lourde  ou froide.
  8. Éviter le gel du feuillage, pour cela jouer sur la hauteur de la butte.

    Tubercule flétri, germes renflés et colorés

    Tubercule flétri, germes renflés et colorés

Cette entrée a été publiée dans Les plants de pomme de terre. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.