Planter l’ail

Planter l’ail et échalote

Un peu de culture ; Ulysse s’est libéré de l’enchantement de Circé grâce à l’ail dans l’Odyssée. En effet, l’ail permettait aux guerriers de se protéger des blessures et éloignait des maisons le mauvais œil et les vampires. Encore de nos jours, cette coutume perdure. Des colliers sont suspendus aux fenêtres et aux portes.

L’ail aiguise l’appétit, , facilite la digestion, combat les vers intestinaux et l’hypertension.

Pour l’ail comme pour l’échalote, deux périodes sont favorables à la plantation : novembre et février/mars. Choisissez un emplacement sain, fumé sur la précédente année et ameubli.

Enfoncer le bulbe ou caïeu dans la terre à 2 cm de profondeur. Espacez chaque bulbe de 10 à 15cm. Les lignes seront espacées de 25 cm environ. Surveillez vos bulbes car les lombrics, oiseaux ou autres peuvent les déterrer.

La culture de l’ail est assez aisée sauf en cas d’humidité sévère. Cette forte sensibilité à l’humidité entraine la pourriture qui fait jaunir  le feuillage et s’en suit une décomposition des bulbes.

N’arroser pas en temps normal (sauf sécheresse prolongée). Quelques sarclages sont parfois nécessaires pour maintenir une terre fine autour des bulbes et entraver les mauvaises herbes.

Nouer l’ail parait futile et risque de nuire à la plante pendant un été sec et chaud. En revanche, il faut occuper les hampes florales de l’échalote et de l’ail à bâton (rose de Lautrec) dès leur apparition. On peut aussi coucher les tiges quand on estime que les bulbes sont suffisamment gros.

Récolte :

Il faut récolter par temps sec et il est préférable de laisser sécher sur place avec les tiges pendant 24 à 48h puis continuer l’opération à l’abri pendant 1 semaine. Choisissez un local sec, frais et aéré pour entreposer l’ail. Vous pouvez mettre en chapelet les gousses d’ail bien formées et en bottes ou sur des clayettes.

Quelques astuces de culture de l’ail :

-Si vous choisissez de planter des caïeux en avril/mai, vous récolterez uniquement de l’ail forme d’un bulbe. Puis vous replanterez ces bulbes en novembre.

-Si vous effectuez la montaison de quelques bulbes mis en chapelet à l’écart. Puis vous récolterez les minuscules bulbilles qui se seront formées. Semez-les en février. Ainsi, vous r–récolterez des bulbes à replanter en novembre.

-Si vous pratiquez une incision d’1 cm environ sur la tige (sens de la longueur), vous obtiendrez à l’endroit de la blessure de petits caïeux en formation. Replantez-les la saison suivante afin d’obtenir des gousses.

-Si vous plantez une gousse entière en novembre. Vous obtiendrez des caïeux en mars que vous replanterez à la manière des poireaux.

Cette entrée a été publiée dans Planter l'ail. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.