Planter les cornichons

Planter des cornichons ou concombre à petits fruits

Le « cornichon » est ni plus no moins qu’un concombre à petits fruits, une espèce miniature. Cette plante, originaire d’Orient,  a connu beaucoup d’améliorations ces dernières décennies.

Les variétés modernes ont vu leurs vrilles raccourcir et leurs productions de fleurs femelles augmenter.

Le cornichon est peu nutritif (20 calories pour 100 grammes) mais contient quand même des vitamines A, B et C, mais aussi du soufre, manganèse et du calcium. Les fruits « cornichons » ont des propriétés dépuratives, diurétiques et légèrement hypnotiques. Le cornichon aide à lutter contre les tempéraments nerveux, angoissés et sanguins, ainsi que ceux atteints de la « goutte », diarrhées et irritations des intestins.

Conditions de culture :

Les cornichons n’apprécient pas le froid. En effet, préférez les endroits abrités aux vents du nord ou froids. L’emplacement chaud est l’idéal. Le froid et l’humidité vont freiner la végétation de la plante. (12 degrés est le minimum pour la germination et 16 degrés en période de croissance).

Le sol devra être léger, humifère et relativement fertile. Une légère acidité avec un ph compris entre 6 et 6.7 est parfait pour le concombre. Une terre fumée l’année précédente donne un très bon rendement en concombre.

On préfèrera des semis en pot à l’abri du froid  vers le 15 mai. Les semis effectués en pleine terre sur place ne débuteront pas avant fin mai/début juin. Semez en poquets (6 à 8 graines) et espacez de 50 cm.

Dès que les tiges mesurent 20cm environ, on peut supprimer leur extrémité afin de provoquer la naissance de bourgeons latéraux. On peut isoler les fruits de la terre froide avec des branchages disposés en fonction. On peut aussi pailler avec du lin.

La récolte doit se faire régulièrement et si possible d’une façon quotidienne. Il s’agit de permettre à la sève de s’acheminer d’une façon homogène vers les fruits en formation. Il faut savoir que plus les fruits sont petits, plus ils sont savoureux. Un cornichon gros comme une allumette devient comme un doigt en 3 jours, c’est le champion de la croissance. On peut récolter jusqu’à fin septembre.

Arrosage :

Pour que les cornichons soient fins et tendres, il faudra arroser tous les jours. Simplifiez-vous la tâche en adoptant un arrosage automatique ou goutte à goutte et également en pratiquant le paillage (sur 10cm d’épaisseur et 80cm de largeur). Eviter de mouiller le feuillage et vous lutterez contre l’oïdium.

Les cornichons sont gourmands. Ajouter du purin d’orties dans votre arrosoir (2l pour 10litres d’eau) par pied.

Préparation :

Ajouter simplement dans un bocal en verre (1/2 l) les cornichons, 2 feuilles de laurier, une dizaine de grains de poivre, une échalote coupée en 4 et le bon vinaigre de vin froid ou cidre.  (au préalable, on peut faire dégorger les cornichons pendant une nuit recouverts de gros sel puis les rincer à l’eau claire).

Cette entrée a été publiée dans Réussir les asperges. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.