Un motoculteur au jardin potager

Pour que les labours soient réussis, il faut respecter quelques règles précises. On trouve sur le marché bon nombre de motoculteurs, à tous les prix. Les motoculteurs anciens sont devenus collections et rendent encore de nombreux services. Labourer avec un motoculteur est facile à condition de respecter quelques principe de base.

motoculteur au labour

motoculteur au labour

Surveillez la pression des pneus:

Un gonflage trop fort est à éviter car votre motoculteur aura tendance à patiner.

  • Pour une terre légère, il est conseillé de gonfler les pneus à une pression de 600 à 700 g/cm2
  • Pour une terre normales, 800 à 1200 g/cm2 est l’idéal.
  • Enfin, une terre lourde demande une pression de 1200 à 1600 g/cm2.

Malgré tout, sur une terre dure ou grasse, un motoculteur léger aura tendance à patiner. Vous devrez utiliser des masses de roue pour lester l’ensemble et favoriser une meilleure adhérence. Un système de fixation des masses de roue est prévu par le constructeur.

Régler la vitesse d’avancement:

Une vitesse trop élevé entrainera une pulvérisation du sol ( émietté) et une vitesse trop lente laissera des grosses mottes au jardin. Un labour d »hiver s’effectue entre 2 et 3 km/h et un labour de printemps s’effectue à une vitesse de 3 à 4.5 km/h. D’une manière générale on laboure en 2ème vitesse pour les motoculteur avec des boîtes de vitesse.

charrue

charrue

Régler la profondeur du labour:

La profondeur se règle en agissant directement sur les réglages de la charrue ou en inclinant le motoculteur (selon les modèles).

  • Il faut savoir qu’une charrue de 6 pouces peut retourner une terre sur une profondeur de 10 à 12 cm.
  • Une charrue des 7 pouces travaille sur 12 à 15 cm de profondeur.
  • Une charrue de 8 pouces correspond à une profondeur de labour de 15 à 18 cm.
  • Une charrue de 10 pouces laboure à 18 à 22 cm.
  • Enfin, une charrue de 12 pouces travaille à 22 à 25 cm de profondeur.

La profondeur et la largeur sont liées. Labourer trop large peut étouffer le moteur ou faire patiner les roues. Accorder la profondeur et la largeur prend quelques minutes. Cela dépend également de la terre et de la saison.

  • Pour un labour d »hiver au sommet arrondi  ou saillant, la largeur doit être légèrement plus importante, on recherchera une raie grosse.
  • Le labour de printemps au sommet plat (pour les semis) demande une largeur égale à la profondeur.
  • Le labour d’été demande une largeur étroite pour briser les mottes. La largeur sera inférieur à la profondeur.

Un fraisage est réalisé grâce au rotovator ou sarclo-fraises (fraises rotatives) branché sur la prise de force du motoculteur.

Motoculteur avec rotovator

Motoculteur avec rotovator

La machine ci-dessous possède un moteur de 300cc. Il y a un pont réducteur. La boîte de vitesse à pignon est à bain d’huile. On compte 4 vitesses avant et trois vitesses arrière. Il y a aussi un différentiel avec blocage. Les freins sur roues sont utiles. On distingue également les masses de roue et le contre poids avant.  Le guidon est réglable et réversible à 180°. D’autres outils agraires comme la barre de coupe, charrue, balayeuse sont compatibles.

Ce contenu a été publié dans Un motoculteur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.