Identifier le genre de sol de votre potager

Le jardinier ne possède pas un laboratoire scientifique à disposition. En revanche, l’homme possède la vue, l’odorat, le toucher, le goût.

Rendons nous sur place, au potager, afin de déterminer le genre de sol auquel nous avons à faire.

Il faut savoir que le sol n’est pas constitué d’une seule et unique masse compacte et homogène. En effet, le sol est composé d’une multitude d’éléments indépendants entre lesquels existent des espaces comblés par l’eau et/ou l’air.

La proportion de l’air, l’eau, terre va attirer spécialement notre attention.

Grosseur des parties solides de la terre :

Grosseur des parties solides de la terre Contenance en eau Contenance en air Couleurs et Qualités Nature
Plus de 10mm Faible Forte Variable, stérile Décombres/

éboulis

De 2 à 10mm Faible Forte Variable, stérile Cailloux
De 0.1 à 2mm Faible Forte Gris, jaunâtre et stérile Sable
Granulé fin, granulation plus discernable Moyenne Moyenne Blanc grisâtre, graisseux, collant et peu fertile Argile
Granulé fin, granulation peu reconnaissable Moyenne Moyenne Jaune, brun, rougeâtre, graisseux, collant et assez fertile Glaise
Granulé fin Moyenne Moyenne Noir foncé, meuble, peu fertile, mais recueillant eau, air et chaleur Humus
Granulé fin Moyenne Moyenne Gris noirâtre, très fertile Terreau
Granulé moyen Faible Faible Blanc grisâtre, fertile Calcaire

Autre indice important, la présence des « mauvaises herbes » :

En effet, l’identification du terrain peut se faire en fonction de la présence ou non de certaines herbes ou plantes.

  • Dans une terre fertile, on peut trouver : de la chicorée sauvage, le tussilage, le chardon, l’arroche, la rave sauvage, le faux raifort,
  • Un terre peu calcaire recèle de petite oseille et pensée sauvage.
  • Un terre peu fertile est reconnaissable à cause de la présence de drave, sedum orpin, véronique et thym.

Le choix d’une terre à cultiver se fait après examen de la végétation spontanée (ci-dessus) mais aussi à la présence de l’air dans la terre et la lumière. Sans lumière, les feuilles s’étiolent, se flétrissent et se décolorent. Sans air, les racines se ramollissent.

Si le sol présente un aspect terne et sec malgré de récentes pluies, c’est que le sol en question ne respire pas ou mal, donc mal aéré. La détermination de la quantité de chaux dans ce sol donnera une information plus précise. (la chaux dans le sol stimule la vie bactérienne et aère le sol en luttant contre l’acidité).

Un peu de chimie : remplissez une assiette de terre et verser quelques gouttes d’acide. La présence de chaux entraine un bouillonnement avec la formation de petites bulles (effervescence). Si la terre ne réagit pas à l’acide, a besoin d’être chaulé.

Ce contenu a été publié dans Identifier le genre de sol de son potager. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.