Terre calcaire au jardin

Terre calcaire au jardin

On considère que la terre calcaire, blanchâtre et crayeuse, contient plus de 12% de cet élément. En hiver, cette terre devient collante. Au soleil, elle se réchauffe aisément. Le pH d’une terre calcaire est supérieur à 7. Au delà de 8 on la qualifie d’alcaline. La terre calcaire est identifiable aux signes de chlorose que montre la végétation. Cette déficience en chlorophylle se traduit par un feuillage (poirier, fraisier, pêcher) jaune ou vert pâle.

La végétation spontanée des terres calcaires est caractéristique. Nous trouvons le chêne, l’érable, le noyer, le sureau, le tilleul. Rajoutons le bleuet, le coquelicot et le chardon.

En France, les terres calcaires sont présentent surtout en Champagne et dans le bassin parisien.

Conseils:

Vous éviterez de cultiver des plantes calcifuges (azalée, rhododendron) dans un sol calcaire. Procéder à des amendements de tourbes ou terreau (bruyère) qui sont eux acides.

Cette entrée a été publiée dans Terre calcaire. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.