Mouche du navet

Mouche du navet

Description
– Adulte : 6 à 8 mm.
L’abdomen de la femelle est uniformément gris clair et les fémurs postérieurs du mâle ont une rangée de soies à la partie inférieure.
– Larve : 9 à 10 mm .

Biologie
– Plantes-hôtes : les Crucifères et notamment le Radis, le Raifort, le Navet, le Chou, le Chou-fleur ; la Chicorée, les Sanves et les Ravenelles sont également attaquées.
– Oeuf : pondu à la surface du sol.
Durée d’évolution, 10 jours à 15°C.
– Larve : elle ronge le tissu cortical des racines et pénètre parfois dans la partie basale des feuilles de choux pommés.
– Pupe : à 5 cm de profondeur dans le sol.

Cycle de vie
– 1 génération par an dans les pays nordiques (Danemark, Allemagne).
– Les adultes apparaissent de façon échelonnée de juillet à septembre ; les oeufs sont pondus en août et septembre.
Les larves qui éclosent début septembre terminent leur développement 30 à 40 jours plus tard.
Elles se nymphosent sous terre et hivernent.

Dégâts :
Les dégâts sont toujours très importants.
– Sur les légumes-racines, les larves creusent des galeries qui peuvent remonter jusqu’au pétiole des feuilles et rendent le légume impropre à la consommation.
– Sur les plantes à racines ligneuses, les galeries restent limitées à leur partie périphérique, pouvant parfois séparer l’extrémité du pivot de la racine sous-jacente.
Lorsque l’attaque est massive, les plantes cessent de croître, prennent une teinte plombée et manquent de turgescence ; peu à peu, elles jaunissent et meurent.
Dans le cas d’attaques moindres, la croissance des plantes est fortement retardée.- Par ailleurs, la présence des galeries permet l’installation de pourritures qui attirent des Diptères saprophages.

Ce contenu a été publié dans Les ravageurs du potager. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.