Pieride du chou

Pieride du chou

Description
– Adulte : 40 à 60 mm d’envergure.
Ailes blanches.
Les ailes antérieures sont enfumées à l’apex, les ailes postérieures ont une petite tache noire sur le bord antérieur ; les femelles ont en outre 2 taches noires arrondies sur l’aile antérieure.
– Oeufs : allongés en forme de pain de sucre de 1,5 mm de haut et 0,6 mm à la base, côtelés, jaune citron et placés côte à côte.
– Larve : 45 à 50 mm, tête noire à l’avant, grise à l’arrière, plaque thoracique noire.
Corps vert grisâtre avec 3 lignes longitudinales jaunes, de nombreuses soies et des petites taches noire sur tout le corps.

Biologie
– Plantes-hôtes : le Chou-fleur, le Chou, le Navet, la Capucine (Tropaeolum) ; plus rarement le Chou-rouge, le Radis, les Résédacées.
– Adulte : essentiellement diurne, le papillon est actif lorsque le soleil brille et que la température est suffisamment élevée ; sinon, il reste accroché sous les feuilles ou divers abris, les ailes redressées et accolées.
Son vol est irrégulier.
Parfois, les papillons peuvent effectuer des migrations importantes en bandes très denses.
Ils s’accouplent en vol, peu de temps après leur apparition.
– Oeufs : ils sont déposés par paquets de 20 à 50 à la face inférieure des feuilles des plantes nourricières des chenilles.
Durée d’évolution embryonnaire : 6 à 10 jours.
– Larves : elles vivent d’abord étroitement groupées les unes contre les autres, et rongent superficiellement l’épiderme des feuilles.
Après la 2e mue, elles se dispersent par petits groupes de 4 ou 5 individus.
Elles sont alors très voraces et perforent le parenchyme foliaire de leurs morsures.
– Nymphe : c’est une chrysalide nue, ceinturée.
La nymphose dure 10 à 15 jours.

Cycle de vie
– 2 générations par an, quelquefois 3 dans les régions méridionales.
– Les papillons issus des chrysalides ayant hiverné volent dès le début mai et pondent rapidement ; les chenilles se développent puis se chrysalident en juin sur toutes sortes de supports (murs, toits, piquets).
– Les papillons apparaissent en juillet-août et donnent naissance à la 2e génération beaucoup plus nuisible.
Les chenilles se développent en juillet-août et se nymphosent en septembre, les chrysalides hivernent.
Dégâts
Les chenilles dévorent les feuilles des Crucifères, ne laissant parfois que les grosses nervures.
En outre, leurs excréments, délayés par la pluie ou la rosée, s’accumulent dans le coeur de la plante et la rendent immangeable.
Contrairement à la Noctuelle du chou (Mamestra brassicae) qui attaque les feuilles du coeur de la plante, les Piérides attaquent les feuilles dégagées.

Ce contenu a été publié dans Les ravageurs du potager. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.