Pucerons au potager

Pucerons au potager

Description
– Femelle fondatrice : 2,4 à 3,0 mm, corps vert grisâtre légèrement recouvert de cire ; antennes à 4 segments, tête et pattes brunes.
– Fondatrice ailée : 1,6 à 2,5 mm, vert gris, antennes à 6 articles.
– Virgine aptère : 1,5 à 2,7 mm, blanc jaunâtre avec des touffes de cire sur la partie postérieure de l’abdomen.
– Ailé sexupare : 1,6 à 2,7 mm, orange brun, glandes à cire sur le thorax et l’abdomen ; pas de rostre, 6 articles antennaires.
– Oeuf : blanc verdâtre, recouvert de cire, 0,35 mm x 0,2 mm, difficile à voir.

Biologie
– Espèce diécique : l’hôte primaire est le Peuplier (Populus italica, Populus nigra) ; les hôtes secondaires sont des Composées sauvages ou cultivées, en particulier la Laitue et la Chicorée.
– Adulte : ce Puceron hiverne sous forme d’oeuf dans les anfractuosités des écorces de Peuplier. Au printemps, les femelles fondatrices recherchent un pétiole qu’elles piquent ; la piqûre provoque la formation d’une galle en forme d’outre qui entoure la jeune femelle.
Au bout de 12 jours, celle-ci se reproduit et donne en quelques semaines 100 à 250 fondatrigènes ailées, capables de se reproduire immédiatement, qui quittent la galle et migrent sur les Composées. Elles envahissent d’abord le feuillage et se multiplient, donnant des virgines aptères qui gagnent les racines qu’elles colonisent pendant l’été. A la fin de l’été, les formes ailées sexuées apparaissent et retournent pondre sur le Peuplier.

Cycle de vie
– Le cycle de ce Puceron, qui ne comporte qu’une seule génération de fondatrigènes, est caractérisé par une émigration très rapide vers les hôtes secondaires, en juin.

–  Parfois, des cycles de reproduction asexuée peuvent être observés sur l’hôte secondaire après que les sexupares ailés soient retournés sur Peuplier.

–          Le puceron de la fève : Ce petit puceron noir est un insecte nuisible commun dans les jardins. Son cycle de vie est complexe : à la fin de l’été, les femelles ailées quittent les fèves ou autres plantes hôtes pour s’envoler sur les arbres tels que le fusain, où sont produites des femelles aptères. Les mâles ailés s’accouplent alors à ces dernières qui pondent des oeufs dont éclosent au printemps de nouvelles femelles aptères.
De celles-ci naîtront des individus enfin ailés qui regagneront en été les plantes hôtes.
Abondent partout, sauf dans les régions particulièrement froides et humides.

–          Le puceron cosmopolite : Assez gros puceron de 2 à 3 mm de long, nettement visible sous le dessous des feuilles. Insecte vert ou rose avec deux longues cornicules (tubes) à l’arrière du corps qui permettent de le distinguer des autres espèces similaires habitant les roses.
Abonde sur les rosiers au printemps et au début de l’été, parfois plus longtemps si un émondage produit de nouvelles pousses.Puis une nouvelle génération apparaît sur les cardères et les scabieuses vers la fin de l’été.
Hiverne sous la forme d’oeufs. Espèce répandue presque partout.

Dégâts :
– Les racines sont recouvertes d’une sécrétion cireuse blanchâtre. Les Laitues ont des difficultés à pommer, les feuilles jaunissent et la plante peut dépérir.

Ce contenu a été publié dans Les ravageurs du potager. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.