Une serre au jardin potager

Plusieurs modèles de serres existent:

Les serres tunnels:

Elles sont de grandes surfaces et très économiques. Elles permettent la culture intensive. Les armatures sont souvent en acier galvanisé. Les parois inclinaient favorisent la pénétration des rayons lumineux.

Serre tunnel

Serre tunnel

La couverture est en polyéthylène agricole jaune afin de filtrer les rayons ultra-violets.
L’ancrage au sol est conçue pour résister aux vents violents.
Ces serres sont équipées de portes ( montées sur charnière) ou ventilations à chaque extrémité. Les largeurs de portes peuvent varier (60 cm à 1,80m). Une plus grande largeur permet de travailler avec des engins (motoculteur).
La hauteur est souvent de 2,10m et la largeur de 4m. La longueur varie en fonction des besoins et du nombre d’arceaux.

A noter qu’il existe des couvertures double isolation qui permettent d’absorber les rayons solaires et de conserver la chaleur emmagasinée. Seule les aération communiquent avec l’extérieur. La couche d’air séparant la paroi intérieure et extérieure est de 2,5 cm isole.

Serre tunnel

Serre tunnel

Le polyéthylène agricole est donc traité anti UV. L’épaisseur est souvent de 180 microns. Ce plastique est robuste et transmet parfaitement la lumière et la chaleur du soleil. Ce plastique est un bon isolant.
Le polyéthylène armé est constitué de deux feuilles et armé d’un fil de nylon soudé à l’intérieur. Il est de ce fait plus résistant aux déchirures. Ce polyéthylène a une très bonne tenue aux intempéries.

On peut isoler thermiquement une serre en ajoutant un matelas de bulle d’air synthétique. Ce matelas doit tapisser l’intérieur de la serre.

Serres en PVC:

Les serres en PVC vendues dans le commerce mérite qu’on en parle. Ces serres sont étudiées pour permettre une pénétration maximum de la lumière et une perte minimale de la chaleur. Elles peuvent être adossés à un mur (de préférence ensoleillé).
La couverture et souvent en polyvinyle (PVC), stabilisé en rayon ultra violets. Cette couverture est sécurisée, elle ne casse pas et est très isolant.
Ces serres sont plus esthétiques que les serres tunnel.
L’ossature est en acier galvanisé à chaud et soutient le PVC. Nul besoin de produits anti-rouille.
Les serres de ce type sont équipées de fenêtres coulissantes pour l’aération et de protes à chaque extrémité. La structure se monte directement sur le sol (terre, dalle cimentée, herbe.
Le PVC souple fait 200 microns d’épaisseur. La fixation se fait à l’aide de ruban adhésif spécialement conçu pour durer. Le PVC ne demande pas d’entretien.

Serres recouverte de polycarbonate:

Sur le même principe que la précédente, ces serres possèdent une ossature en galvanisé ou aluminium. Aucun risque d’oxydation ou rouille. Mais ces serres présentent la particularité d’être recouverte avec du polycarbonate double paroi de 4 mm d’épaisseur.

Polycarbonate

Polycarbonate

Les propriétés du polycarbonate sont les suivantes:

  • ne casse pas comme le verre
  • n’est pas coupant comme le verre léger et facile à manipuler procure une bonne isolation en réduisant les pertes de chaleur.
  • Limite l’impact du soleil en été.En revanche, il faut obligatoirement une embase ou fondation (en bois, briques, parpaings, ciment).

Une fois montée, la serre peut accueillir des louvres, ouvertures automatiques (dilatation d’un matériau quand la température monte), des tables et tablettes, étagères et chauffage muni d’un thermostat.

Serres en plaques de verre:

Toujours sur le même principe mais avec une couverture en plaques de verre. Ces plaques sont souvent demi-doubles de 3mm d’épaisseur, fixées sur des joints étanches à l’aide de clips en inox.

Serre en verre

Serre en verre

Plus les plaques sont petites plus le coût de remplacement sera réduit. Les verres se chevauchent volontairement pour permettre le renouvellement de l’air de l’ordre de 2%. ( il faut éviter le confinement de l’air). Là aussi, il faut une embase.

Cette entrée a été publiée dans Quelle serre?. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.