Maladies et parasites

Voici les principales maladies et parasites qui affectent votre potager. Apprenez à reconnaitre les symptômes et à les traiter.
Maladie :
De Altis à Bruche
De Criocère à Graisse
De Hernie à Mouche
De Noctuelle à puceron
De RHizoctone à Virose

Altise :

petit insecte noir qui perce des trous ronds sur les feuilles. L'altise s'attaque à tout les crucifères (chou,radis,navet...), les dégâts sont plus important sur les jeunes plants. Protégez en arrosant en pluie fine s'il fait sec. On peut utiliser un insecticide naturel à base de roténone, mais cela est rarement nécéssaire.

Anthracnose :

maladie causée par un champignon qui se traduit par l'apparition de taches brunes sur les tiges et les gousse des haricots. Les nervervures virent au rouge avant de brunir et dessécher. L'eau de pluie ou d'arrosage dissémine la maladie. Arracher les pieds malades des les premiers symptomes.

Bactériose :

terme générique employé pour nommer diverses maladies causées par des bactéries.

Blaniule :

insect à long corps et doté de nombreuses pattes, qui appartient à la famille des milles-pates (ou myriapodes). S'il est rarement à l'origines des dégâts sur les plantes en bonne santé, il accentue les dégâts causé par les morsures de limace ou escargot (ex:sur les pomme de terre ou fraisier). Protégez vos plants contre les limaces et escargots. Si ces parasites sont tres nombreux dans sol, évitez l'emploi de matières organiques qui favorisent leurs prolifération.

Botrytise (pourriture grise) :

maladie due à un champignon qui se développe en cas de forte humidité. Il provoque un feutrage grisâtre sur les parties atteintes. Supprimez les parties ou les plantes touchées, ramassez et brûlez les débris végétaux qui restent au sol. Traitez avec un fongicide à base de mancozèbe.

Bruche :

petit insecte dont la larve pénètre et se développe dans les gousses des pois, haricots et fèves. L'insecte devenu adulte creuse ensuite un trou pour sortir de la gousse, alors en cours de conservation. Le jardinier amateur ne dispose d'aucun traitement contre ce parasite.

Maladie :

De Altis à Bruche
De Criocère à Graisse
De Hernie à Mouche
De Noctuelle à puceron
De RHizoctone à Virose 
 

Traitement bio :
Il est toujours bon de faire un traitement préventif face au maladies .
Préférer les traitements bio plus sain pour la santé et l'environnement, et avec des résultats aussi bon que les produits chimique.
Vous pouvez utiliser des purins (ex: orties) et des insectes (ex: coccinelle), vous pouvez trouver beaucoup d'alternative au chimique.

Quelques traitements bio : les purins

traitement bio des maladie et parasite des plantes

Purin de lavande :

Préparation : 8 à 10 jours, macérez 1kg de lavande fraiche dans 10 litres d’eau. Filtrez et utilisez à raison de 2 litres pour 10 litres d’eau.
Utilisation : contre les fourmis, la mouche de la carotte et le puceron

Purin de feuilles de noyer :

Préparation : 3 à 4 jours, macérez 200g de feuilles sèches broyées (ou plus si elles sont simplement hachées) dans 10 litres d’eau. Filtrez et utilisez pur.
Utilisation : contre le puceron et la chenille

Purin d’orties :

Préparation : 4 à 5 jours, macérez 1kg d’orties fraiches non montées en graine dans 10 litres d’eau. Filtrez et utilisez à raison de 2 litres pour 10 litres d’eau. A conserver à l’abri de la lumière
Utilisation : Le purin d’ortie constitue un très bon traitement pour les tomates. Il protège à la fois contre des indésirables tels que le puceron, et constitue un engrais qui permet d’enrichir le plant (l’ortie est riche en azote)
Précotion : votre potager doit être éloigné de votre coin à barbecue - ça pue :-/

Purin de tabac :

Préparation : en utilisant les restes de mégots débarassés de leur papier ET filtres ou achetez un paquet de tabac en vrac., 10 à 12 jours à macérer dans 10 litres d’eau. Filtrez et utilisez à raison de 2 litres pour 10 litres d’eau. On peut ajouter un petit verre d’alcool à bruler, ainsi que du savon de marseille rapé en copeaux.
Utilisation : contre les altises, les bruches du haricot et du pois, les chenilles, les cochenilles et les pucerons.

extrait du livre "parasites, les traitements bio", Victor Renaud