Maladies et parasites

Voici les principales maladies et parasites qui affecte votre potager. Apprenez à reconnaître les symptômes et à les traiter.
Maladie :
De Altis à Bruche
De Criocère à Graisse
De Hernie à Mouche
De Noctuelle à puceron
De RHizoctone à Virose 

Rhizoctone : 

champignon responsable de l'apparition de taches brun foncé sur les feuilles des pommes de terre et des asperges. Les feuilles et les tiges meurent progressivement. Les nouvelles feuilles qui apparaissent après buttage sont enroulées et de couleur vert clair. Souvent, les tiges pourrissent. En général, se sont les tubercules plantés qui sont porteurs de la maladie : avant plantation, vérifiez que les germes ne portent pas de petites pustules de couleur sombre ou des taches brun foncé. Arrachez et débarrassez-vous rapidement des plants atteints.

Rouille :

maladie due à un champignon qui provoque sur le dessus des feuilles des taches jaunes, orange ou brunes selon les plantes attaquées. Au revers, des pustules orange vif, virant au brun selon les plantes, se développent. Lorsque les taches sont nombreuses, le feuillage se dessèche et meurt. Plus la contamination est précoce et plus la récolte s'en trouve affectée. Arrachez les plantes atteintes, ramassez les feuilles sèches au sol et brûlez-les afin d'éliminer toute source de contamination ultérieure.

Rouille blanche :

maladie qui touche les choux et provoque des pustules blanches au revers des feuilles. Ces dernières se déforment, portant sur le dessus de petits cratères. Un temps pluvieux et venteux favorise le développement de la maladie. Arrachez et jetez les plantes atteintes dès l'apparition des premiers symptômes.

Septoriose :

maladie due à un champignon qui s'attaque au celeri. De nombreuses petites taches brun clair émaillent la surface des feuilles qui meurent rapidement. A titre préventif, pulvérisez sur les jeunes plants un insecticide à base de mancozèbe.

Sitone :

petit insecte gris (3 à 4 mm de long) qui ronge le bord des feuilles de pois et de fève, créant des encoches en forme de U. Il affecte peu la récolte sauf en cas de forte attaque. Traitez alors avec un insecticide à base de cyperméthrine.

Tarsonème :

acarien brun qui s'attaque aux jeunes feuilles en développement des fraisiers : celles-ci sont alors plissées et déformées. La croissance se ralentie. Arrachez lez plants atteints. N'utilisez les stolons des fraisiers malades pour renouveler votre carré de fraises, mais envisagez une nouvelle plantation à partir de plants certifiés sains.

Taupin :

insecte dont seule la larve est nuisible aux plantes. Surnommé "vers fil de fer" en raison de sa longueur et de sa minceur, cette larve brun orange dotée de trois paires de pattes vit dans le sol. En début de saison, elle s'attaque aux racines des jeunes semis puis, en été, aux racines charnues des légumes-racines. Protégez les jeunes semis et les plantations de pommes de terre en incorporant au sol un produit à base de diazinon. Le travail régulier du sol diminue le nombre des larves dans le sol.

Teigne du poireau :

chenille qui creuse des galerie dans les feuilles des poireaux et des oignons d'avril à juillet. D'août à octobre, la chenille plus agée se réfugie dans les tiges du poireau et dans les bulbes de l'oignon. Dès l'apparition des premiers symptômes sur les feuilles (taches blanchâtres), pulvérisez un insecticide à base de bifenthrine.

Tétranyque tisserand :

petit acarien jaune avec deux taches sombres sur la tête, qui suce le dessus des feuilles de haricots et de fraisiers. Le feuillage prend une couleur vert pâle et se ternit. Les invasions importantes se matérialisent par un réseau de toiles d'araignées entres les feuilles la tige et sont favorisées par de fortes chaleurs. Traitez avec un insecticide à base de dicofol à plusieurs reprises.

Virose :

maladie causée par un virus. Aucun traitement ne permet d'enrayer ce type de maladie. Le virus est souvent introduit dans la plante par une piqûre d'insecte contaminé.

Maladie :

De Altis à Bruche
De Criocère à Graisse
De Hernie à Mouche
De Noctuelle à puceron
De RHizoctone à Virose 
 

Traitement bio :
Il est toujours bon de faire un traitement préventif face au maladies .
Préférer les traitements bio plus sain pour la santé et l'environnement, et avec des résultats aussi bon que les produits chimique.
Vous pouvez utiliser des purins (ex: orties) et des insectes (ex: coccinelle), vous pouvez trouver beaucoup d'alternative au chimique.

Quelques traitements bio : les purins

traitement bio des maladie et parasite des plantes

Purin de lavande :

Préparation : 8 à 10 jours, macérez 1kg de lavande fraiche dans 10 litres d’eau. Filtrez et utilisez à raison de 2litres pour 10 litres d’eau.
Utilisation : contre les fourmis, la mouche de la carotte et le puceron

Purin de feuilles de noyer :

Préparation : 3 à 4 jours, macérez 200g de feuilles sèches broyées (ou plus si elles sont simplement hachées) dans 10 litres d’eau. Filtrez et utilisez pur.
Utilisation : contre le puceron et la chenille

Purin d’orties :

Préparation : 4 à 5 jours, macérez 1kg d’orties fraiches non montées en graine dans 10 litres d’eau. Filtrez et utilisez à raison de 2 litres pour 10 litres d’eau. A conserver à l’abri de la lumière
Utilisation : Le purin d’ortie constitue un très bon traitement pour les tomates. Il protège à la fois contre des indésirables tels que le puceron, et constitue un engrais qui permet d’enrichir le plant (l’ortie est riche en azote)
Précotion : votre potager doit être éloigné de votre coin à barbecue - ça pue :-/

Purin de tabac :

Préparation : en utilisant les restes de mégots débarassés de leur papier ET filtres ou achetez un paquet de tabac en vrac., 10 à 12 jours à macérer dans 10 litres d’eau. Filtrez et utilisez à raison de 2 litres pour 10 litres d’eau. On peut ajouter un petit verre d’alcool à bruler, ainsi que du savon de marseille rapé en copeaux.
Utilisation : contre les altises, les bruches du haricot et du pois, les chenilles, les cochenilles et les pucerons.

extrait du livre "parasites, les traitements bio", Victor Renaud